Strasbourg (4)

Ste Odile_groupeLe dimanche 27 avril, nous sommes allés au Mont Sainte Odile, haut-lieu de l’Alsace.

Presque tous les participants au Chapitre sont partis le matin en car, par un temps ensoleillé.

Arrivés à destination (764 m) nous avons pu contempler la vaste ‘Plaine d’Alsace’. Par un temps encore plus clair, on peut même apercevoir la Cathédrale de Strasbourg… Eucharistie à 11h.

Au cours du déjeuner il s’est mis à neiger !!

Mais cette ‘neige poudreuse’ n’a pas arrêté un bon groupe pour descendre à la ‘source de Sainte Odile’. Selon la légende, Ste Odile a rencontré en ce lieu un aveugle qui l’implorait de le guérir de sa cécité. Odile, elle-même née aveugle et miraculeusement devenue voyante lors de son baptême, frappa avec son bâton le rocher tout près et… l’eau a jailli. Et l’aveugle a retrouvé la vue … L’eau de cette source coule jusqu’à nos jours. Depuis le premier miracle, beaucoup de guérisons des yeux y ont suivi. Bien sûr, nous nous sommes lavés les yeux…pour y voir plus clair, physiquement mais surtout spirituellement !!

Puis les uns se sont rendus à la basilique abbatiale, les autres ont été voir l’histoire de la chrétienté en Alsace (il y avait une présence chrétienne à partir du 2ème siècle !) exposée et dessinée sur les murs à l’intérieur du monastère. Il y avait aussi toute l’histoire du monastère et celle de Sainte Odile (7ème siècle), fondatrice et première abbesse. Nous avons pu nous émerveiller devant des reproductions du fameux ‘Hortus Délicarum’(Jardin des délices). Bref, allez voir le site web sur le Mont Sainte Odile !

Nous avons pu apprécier cette plongée dans l’histoire de l’Alsace, ‘pays de nos ancêtres’ : Mlle Humann, Thérèse Breck et Mgr Colmar et ‘pays de nos Pères’ : Théodore et Alphonse Marie… avec notre cœur et notre esprit de la famille de Sion !

Au retour, nous sommes passés près du village de Molsheim, où le P. Théodore a fait son séminaire. Puis nous avons traversé le village où habitaient Sophie Stouhlen et son mari et avons même vu leur maison où plus tard a commencé petitement le ‘Cénacle’ de femmes, à l’origine de L’Œuvre de Sion’.

Pleins d’action grâce, comblés par tout ce que nous avons pu vivre et ressentir d’une manière ou d’une autre, nous nous sommes remis ‘au travail’ de notre Chapitre…vraiment revivifiés !

Sr. Martine


Comments are closed.